Les pesticides sont des produits chimiques utilisés pour lutter contre les insectes, les champignons et les plantes indésirables. Les pesticides sont généralement pulvérisés sur les cultures ou les jardins. Utilisés dans de nombreux domaines, notamment l’agriculture, la sylviculture, la pêche, la production alimentaire, la protection des cultures…ils sont utiles mais sont-il encore indispensable ?
 

Les pesticides sont ils dangereux pour l’environnement ?

 
Utilisés depuis des décennies et très répandus dans l’agriculture, les pesticides peuvent être nocifs pour l’environnement et la santé humaine.
Ils peuvent polluer les eaux souterraines, les rivières, les lacs et les océans. Ils peuvent également affecter les organismes vivants, y compris les humains. Ils peuvent aussi être absorbés par le sol, les plantes, les animaux et les humains ou même être transportés par le vent, les cours d’eau, les ruisseaux et les rivières.
 

Les pesticides sont ils dangereux pour la santé ?

 
Outre leur dangerosité pour l’environnement, les pesticides peuvent être nocifs pour la santé humaine, en particulier pour les personnes qui travaillent dans l’agriculture, la sylviculture, la pêche, la production alimentaire, la protection des cultures, les jardiniers et les jardiniers amateurs.
 
Les pesticides peuvent causer des problèmes de santé tels que :

  • Des problèmes respiratoires, comme la pneumonie et l’asthme
  • Des problèmes de reproduction, comme la stérilité
  • Des problèmes de retard du développement mental chez les enfants
  • Des problèmes de roubles du développement physique et mental
  • Des problèmes des malformations congénitales
  • Des problèmes de retards de croissance…
  Les alternatives technologiques pour sauver la planète

Pourquoi ne peut-on pas se passer des pesticides ?

 
Les pesticides sont indispensables pour protéger les cultures et les jardins. Ils sont utilisés pour lutter contre les ravageurs, les maladies et les mauvaises herbes. Certes la culture Bio prend de plus en plus d’importance cependant les coûts de production sont beaucoup plus élevés et beaucoup d’agriculteurs seraient obligés de mettre la clé sous la porte.
 

Quelles sont les solutions alternatives

 
Les écologistes appellent désormais à un moratoire sur la vente des pesticides. Aujourd’hui plus d’un fruit sur trois est contaminé et il est urgent de d’utiliser les méthodes alternatives suivantes :

  • le désherbage thermique (avec un appareil adéquat)
  • l’action mécanique (broyage, griffage, sarclage…)
  • l’utilisation de plantes couvre-sol (avoine, phacélie, trèfle, vesce…)

Dans tous les cas, il est indispensable d’associer ces techniques avec des mesures de protection des cultures (ex. paillages et/ou voiles anti-insectes) afin de ne pas « détruire » ces précieuses micro-organismes.