Le Master agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt

Selon le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, près de 2 000 étudiants ont choisi de se spécialiser en agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt en 2024. Un chiffre qui a doublé au cours de la dernière décennie, révélant une prise de conscience croissante de l’importance de notre environnement naturel et de la nécessité de le gérer de manière durable.

Ces étudiants, futurs acteurs clés de la gestion de nos ressources naturelles, sont formés pour comprendre et répondre aux défis environnementaux de notre époque. Ils apprennent à concilier les impératifs économiques, sociaux et environnementaux pour assurer la pérennité de nos territoires. Retour sur ce Master qui forme les gardiens de notre environnement.

Admission en première année de Master

Depuis le printemps 2023, la procédure d’admission pour la première année de Master s’effectue via la plateforme nationale “Mon Master”. La fenêtre de candidature pour l’année académique s’ouvre généralement de fin février à fin mars.

Parmi les nombreux cursus proposés, l’Université Paris-Saclay offre un Master en Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt (AETPF). Ce programme académique a pour objectif de former des experts dans le domaine de la gestion des espaces naturels et agricoles, qu’ils soient ruraux ou périurbains, ainsi que dans la gestion des ressources naturelles.

  CAP Horticulture : tout savoir sur ce diplôme

Master en Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt

L’approche adoptée par ce Master est à la fois multidisciplinaire et multi-échelle, abordant des thématiques variées comme

  • la production agricole,
  • l’environnement,
  • la gestion des territoires,
  • les changements globaux.

Les étudiants y sont formés à utiliser des méthodes de recherche pour comprendre les systèmes agricoles, forestiers et écologiques complexes.

La première année de ce Master est consacrée à l’étude de questions sociétales majeures, tandis que la seconde année offre une opportunité d’approfondissement disciplinaire ou transdisciplinaire.

Ce diplôme national de niveau bac + 5 s’étend sur quatre semestres. Il s’agit d’une formation post-licence qui peut être suivie en apprentissage, offrant à la fois des enseignements théoriques et pratiques. Selon le parcours choisi, les étudiants peuvent également bénéficier d’une initiation à la recherche ou réaliser un ou plusieurs stages, en adéquation avec leur projet professionnel.

Quelles opportunités professionnelles et poursuite d’études

Une fois le master en poche, les diplômés peuvent prétendre à des postes tels que :

  • agronome,
  • chargé d’études en valorisation agricole des déchets,
  • chef de projet biodiversité ou éolien,
  • conseiller en environnement,
  • ingénieur forestier,
  • responsable de la collecte des déchets ménagers.

Ce diplôme offre également la possibilité de poursuivre ses études en doctorat. Pour ceux qui souhaiteraient obtenir plus d’informations sur ce master, il est conseillé de consulter le site trouvermonmaster.gouv.fr.

3 parcours possibles

L’Université de Picardie Jules Verne (UPJV) a également mis en place un programme de Master en Agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt. Ce programme d’études, centré sur la gestion des écosystèmes et de leur biodiversité, la gestion des agrosystèmes, et la gestion durable des territoires et des paysages, propose trois parcours distincts. Ces parcours, intitulés

  • Dynamiques et géographie des territoires,
  • Agroécologie,
  • Écologie, biodiversité.
  Réussir le concours d'inspecteur de l'environnement

permettent aux étudiants d’acquérir des compétences spécifiques dans des domaines variés, allant de l’écologie des paysages à l’agronomie et au développement durable.

Après l’obtention de leur Master, les étudiants ont la possibilité de poursuivre leurs études en doctorat. Les opportunités professionnelles offertes par ce Master sont nombreuses, allant de postes de chargé d’études, chef de projet, enseignant, chercheur, au sein de structures variées comme les collectivités, les services de l’État, les sociétés d’économie mixte, les cabinets d’études, et bien d’autres.

Spécificités du cursus et compétences acquises

Le Master en Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt (AETPF) de l’Université Paris-Saclay et de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV) est une formation intensive et rigoureuse. Il est conçu pour équiper les étudiants avec une compréhension approfondie des défis environnementaux contemporains et des stratégies pour y faire face.

Les étudiants acquièrent des compétences en analyse de données, en modélisation et en évaluation environnementale, ainsi qu’une connaissance approfondie des politiques et réglementations environnementales.

Le Master AETPF est également axé sur le développement de compétences transférables qui sont hautement valorisées par les employeurs. Cela comprend la capacité à travailler efficacement en équipe, à gérer des projets, à communiquer efficacement et à résoudre des problèmes. Les étudiants ont également l’opportunité de développer leur réseau professionnel grâce à des stages et des projets de recherche.

  Orientation : quels diplômes pour travailler dans l'énergie ?

Il offre enfin une formation spécialisée dans des domaines clés tels que l’agroécologie, la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et la durabilité. Les étudiants peuvent choisir parmi une quantité de modules optionnels pour adapter leur programme d’études à leurs intérêts et objectifs de carrière spécifiques.

Webinaire master agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt

Antoine (Rouen) : « J’envisage une formation en alternance »

En tant qu’étudiant de 21 ans en deuxième année de licence de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), j’ai été confronté à une décision importante concernant mon avenir professionnel. Parmi les trois options de master que j’envisageais, “Agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt”, “Sciences et technologie de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement”, et “Biologie, agrosciences”, j’ai exprimé un intérêt particulier pour l’agroécologie.

J’ai toujours été attiré par l’idée de renforcer l’aspect professionnel de mon parcours grâce à une formation en alternance. Mes notes, oscillant entre 11 et 13, m’ont fait douter de ma capacité à intégrer une école d’ingénieur. Les inscriptions pour les concours étaient déjà clôturées, ne laissant que l’option des écoles privées.

Malgré ces obstacles, j’ai continué à chercher des solutions et à m’informer sur les différentes voies possibles. Ce processus de réflexion m’a permis de mieux comprendre mes aspirations et de prendre des décisions éclairées pour mon avenir professionnel dans le domaine de l’agroécologie.

Karine Vardy
A propos de l'Auteur
Karine Vardy
Je m'appele Karine Vardy et je suis titulaire d'un Master en environnement. J'ai créé ce site pour aider toutes les personnes intéressées par l'écologie a trouver leur voie professionnelle.

A voir aussi

Laisser un commentaire