Un récent rapport du GIEC avertit que nous devons modifier profondément nos modes de consommation. Au fil des années, de nombreuses applications mobiles nous ont apporté leur soutien pour changer durablement et en douceur nos habitudes quotidiennes. Articles usagés, solutions pour éviter le gaspillage alimentaire, faire des choix judicieux pour nos produits alimentaires et de beauté, voyager autrement… Master-environnement vous aide à y voir plus clair dans cet article.
 

Modifier son comportement avec son véhicule

 
Les nouvelles technologies influent sur de nombreux produits comme les véhicules à moteur thermique, l’analyse du cycle de vie (au travers de normes telles que l’ISO 14040) montre que le principal impact environnemental est lié à leur utilisation (consommation de carburant et émissions de CO2) et à leur élimination (métaux lourds dans les batteries) plutôt qu’à leur production.
 
Par conséquent, pour réduire l’impact négatif sur l’environnement, il faut réduire la consommation d’énergie et les émissions polluantes. Les phases d’utilisation sur le long terme ou les pratiques de recyclage sont certes intéressantes mais moins efficaces.
 

Modifier ses habitudes de consommation

 
Les entreprises – tout comme les pays – peuvent développer des stratégies pour diminuer l’impact sur l’environnement de leurs produits et ainsi acquérir un avantage concurrentiel. Cependant, de nombreux consommateurs hésitent à payer des prix plus élevés ou à échanger d’autres qualités de produits uniquement contre des attributs écologiques. La recherche montre qu’en plus des avantages pour l’ensemble de la communauté, les produits verts qui apportent des avantages environnementaux privés aux clients généreront une plus grande demande des consommateurs.
 

  Plus d'un fruit sur 3 contient des pesticides !

La santé : un enjeu de taille

 
La santé peut largemment être améliorée grâce aux technologies innovantes. C’est le cas des filtres de désulfuration par exemple qui visent à réduire les émissions de substances nocives en tant que sous-produits de la production. Ils incluent la mise en œuvre de technologies additives pour limiter les émissions polluantes. Ils s’appuient sur des unités et des équipements destinés à lutter contre la pollution, ainsi que sur des accessoires spécifiques de dépollution (principalement des équipements) en fin de cycle. Ils ne sont pas directement liés au processus de production, mais plutôt à la technologie additive mise en œuvre, notamment dans le respect des normes environnementales imposées par la réglementation.
 
Les usines d’incinération pour le traitement des déchets, les usines de traitement des eaux usées pour la protection de l’eau ou les absorbeurs de bruit pour la réduction du bruit sont d’autres exemples typiques de technologies supplémentaires. Face à la mise en place de réglementations environnementales de plus en plus nombreuses, les entreprises choisissent généralement cette stratégie d’adaptation rapide aux conditions de production dans une logique d’économies à court terme.
 

Agir intelligement et sans se sur-culpabiliser

 
Guérir votre anxiété écologique nécessite d’avoir suffisamment de connaissances. Même s’il est toujours recommandé d’utiliser Internet et de dématérialiser sa documentation pour éviter une utilisation excessive de papier, notre utilisation du web n’est pas neutre en carbone. Une étude estime que les technologies numériques représentent 3,7 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Si vous souhaitez comprendre l’impact écologique de votre accès quotidien à Internet, estimer quels sites sont les plus nocifs et trouver des moyens d’améliorer votre consommation de contenus numériques.
 
Télécharger une application pour changer vos habitudes, c’est bien, et c’est encore mieux sur un téléphone qui n’est pas une source de gaspillage en soi. Il y a une voix croissante contre les plus grandes marques de téléphones et d’ordinateurs, qui ont tendance à réduire l’utilité de leurs produits pour stimuler la consommation et les achats, alors même que la construction de nouveaux smartphones a un impact majeur sur l’environnement (et les humains). Acheter un nouveau smartphone équivaut à en utiliser un et à le recharger pendant dix ans en raison de l’impact environnemental de sa création. Fairphone cherche à agir pour un monde électronique plus juste avec ses smartphones fonctionnels, durables et respectueux de l’environnement.

  Plus d'un fruit sur 3 contient des pesticides !